Pourquoi QES est l'ultime "débloqueur" pour KYC

À première vue, la principale affaire avec les applications qui vendent des services financiers, d'assurance ou autres services réglementés est une expérience utilisateur fluide. Comment faire pour que tout soit beau et simple, n'est-ce pas ?

Mais c'est alors que les avocats entrent en scène, avec les vrais problèmes : le risque et la conformité.

Dans ces types d'applications, les parcours des utilisateurs doivent répondre à une série d'exigences strictes et très spécifiques. Par exemple, les utilisateurs doivent confirmer leur identité en participant à une vidéoconférence lors de leur inscription. Ce n'est pas "seulement" gênant - les étapes supplémentaires constituent un défi indésirable. Et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Qu'en est-il des exigences internationales et des solutions d'avenir ?

À ce stade, la plupart des organisations choisissent l'une des deux voies suivantes. L'option 1 consiste à être centré sur l'utilisateur et à faire des compromis sur les réglementations pour gagner des conversions et des affaires. Option 2 ? Prendre la décision mature de suivre les règles - et perdre sur le front de l'expérience utilisateur.


Avec les récents changements législatifs (tels que les systèmes allemand Autoident et français PVID), un bon compromis est en vue. Voici à quoi cela ressemble, en pratique :

Les principaux régulateurs de l'UE prennent le chemin de l'innovation.
eIDAS est déjà en train de constituer un catalogue d'outils pour l'identification à distance. Il concilie sécurité et commodité, avec des signatures qualifiées et des identifiants électroniques. En contrepartie, certaines des méthodes actuellement utilisées - dont la vidéoconférence - sont en voie de disparition.

Les autorités travaillent sur des outils de nouvelle génération.
Dans 3 à 5 ans, tout cela sera remplacé par une norme ETSI plus élaborée sur l'identification à distance, désignée par la Commission européenne comme législation nationale via l'eIDAS. Cette norme abaissera la barre de la conformité et permettra aux fournisseurs de services d'atteindre leurs objectifs en matière d'expérience utilisateur avec une relative facilité.


Soyons honnêtes : avec la technologie dont nous disposons actuellement, la vidéoconférence semble tout simplement dépassée. D'autant plus qu'il existe déjà une alternative fiable et rentable. La signature électronique qualifiée (QES) est l'outil d'identification à distance CDD/KYC le plus convivial et le plus polyvalent du marché. En outre, il est largement accessible, évolutif et 100% conforme dans tous les États membres de l'UE.


Faites plaisir à vos utilisateurs en leur offrant une option moderne pour un onboarding rapide à distance en utilisant les API de ZealiD. Il suffit d'une pièce d'identité (de préférence RFID/NFC) et d'un contrôle de validité. Et, en prime, ils obtiendront une identité européenne légalement reconnue pour une utilisation ultérieure.

Activez-la dans votre application pour encourager des niveaux d'esignature plus élevés et abordez la prochaine décennie de réglementation en toute confiance.

 

En savoir plus